vendredi 5 janvier 2018

{ Epiphanie } Befanini, sablés italiens de Toscane aux agrumes et leur légende (version vegan)





    Cette année, pour l'Epiphanie, pas de galette, pour changer, je vous emmène en Italie avec une spécialité qui n'a rien à voir ! Plus exactement, ces biscuits sont originaires de Toscane mais ce qui est amusant c'est que j'en ai parlé à une amie italienne qui vit dans la banlieue de Rome (Ciao Elena! 🙋) et elle ne connaissait pas. Elle a demandé à sa mère qui est de Toscane mais elle ne connaissait pas non plus. Et c'est bien ce que j'avais cru comprendre d'après mes recherches, cette spécialité n'est connue que des gens de la province de La Versilia, et plus précisément vers la ville de Lucca, proche de Pisa, sur la côte méditerranéenne.  


   Pourquoi ces biscuits ? J'avais envie de changer de la galette cette année car après vous l'avoir présentée avec des framboises (surgelées bien-sur) ici, en forme de couronne (ou donut) avec de la pomme et des cranberries ici ou encore sous forme de tube avec de la marmelade d'oranges sanguines , je me suis demandé comment on célébrait l'Epiphanie dans l'assiette à l'étranger. Il y a bien le Roscón de Reyes espagnol mais qui, au final, est une couronne briochée surmontée de fruits confits cousine de notre brioche des rois du sud. Et je suis tombée sur les Befanini et la légende qui les accompagne m'a bien plu. 


   Il se dirait que la nuit de l'Epiphanie, les rois mages trouvèrent sur leur route, pour rencontrer le nouveau-né Jésus, un vieille dame en guenilles à qui ils proposèrent de les accompagner pour les aider à trouver leur chemin  mais elle refusa. Plus tard, elle regretta et se mis en quête de les retrouver - en vain - un panier de friandises à la main, passant de maison en maison où venait de naître un enfant, y laissant à chaque fois quelques unes de ses douceurs. Depuis, à chaque nuit de l'Epiphanie, la Befana (dérivé de l'italien Epifania), se rend de foyer en foyer sur son balai et rempli - pendant leur sommeil - les chaussettes de laine que les enfants ont accrochées à la cheminée. Les plus sages sont alors gâtés de cadeaux et friandises alors que les autres ne reçoivent que du charbon. On dit que, maintenant, on prépare ces biscuits pour que la Befana s'en régale entre chaque livraison - un peu comme les cookies et le verre de lait que certains enfants laissent au Père Noël le 24 décembre au soir. 



La Befana en musique 😉



   Comme je ne fais quasiment jamais de biscuits - je ne sais pas pourquoi d'ailleurs - je me suis dit que c'était l'occasion.


   A la lecture de plusieurs recettes (en italien, en français et en anglais), je me suis dit que l'oeuf utilisé avait l'air de surtout servir de gras et un peu de liant. Comme je voulais faire une recette végétale, je l'ai remplacé par un mélange fécule de maïs et eau pour le liant et de la margarine végétale pour la matière grasse car certaines recettes ne contenaient ni beurre ni margarine et d'autres oui, certaines pas de lait et d'autres oui. J'ai d'ailleurs utilisé de la Vitacoco, une margarine sans huile de palme qu'on trouve en magasin bio mais vous pouvez utiliser du beurre (version non végétalienne) ou votre margarine préférée, mais pas d'huile, à part peut-être l'huile de coco (non fondue) qui a une texture proche de la margarine. 


   A la cuisson, l'alcool contenu dans le rhum s'évapore - vous le sentirez d'ailleurs lorsque les biscuits sont au four - mais on peut en ressentir très légèrement le goût, c'est vraiment subtil - agréable je trouve à la dégustation. Si vous ne voulez pas en mettre pour des raisons X ou Y, remplacez-le simplement par du jus d'orange ou un peu plus de lait.


   Au final, j'ai fait ma tambouille avec tous les ingrédients et j'ai croisé les doigts. Le résultat était parfait, la chance du débutant peut-être, une vraie réussite, j'espère qu'il vous plairont aussi !


   Pour le glaçage, j'avais lu que pour une version traditionnelle, il fallait les glacer avant cuisson mais que cela pouvait aussi abîmer les biscuits, j'ai donc fait une fournée de chaque et j'ai préféré celle que j'avais glacée avant cuisson, au niveau du goût et de la texture, et les biscuits n'étaient pas du tout abîmés. Vous pouvez aussi, les déguster natures, j'en ai fait quelques uns comme ça, et c'était très bon aussi. Pour les petits vermicelles de couleur, j'ai utilisé un fond de flacon que j'avais depuis un moment et gardé "au cas où", mais vous pouvez aussi vous en passer si vous n'en avez pas et ne les recouvrir que de glaçage. Attention, je vous préviens, les Befanini deviennent vite addictifs !





Befanini, sablés toscans aux agrumes et rhum (vegan)


Préparation : 20 minutes
Cuisson : 10 à 15 minutes
Quantité : 30 à 35 biscuits


- 1 c. à soupe de fécule de maïs + 1 c. à soupe d'eau tiède
- 150 g de farine T55
- 75 g de sucre blond complet
- 2 à 3 g de levure chimique (env. 1/2 c. à café de levure)
- le zeste d'un orange bio ou non traitée
- 1 bonne pincée de sel
- 40 g de margarine (ou beurre ou huile de coco solide)
- 5 ml de rhum (1 c. à café)
- 15 à 25 ml de lait (soja pour moi)

- 1 c. à soupe de sucre glace
- un peu d'eau ou de "lait"
- vermicelles colorés


  • Mélangez la fécule et l'eau dans un petit ramequin.

  • Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure, le sel et le zeste d'un orange.

  • Ajoutez la margarine (beurre ou huile de coco) en petits morceaux et mélangez du bout des doigts comme pour préparer un crumble ou une pâte sablée jusqu'à ce que la matière grasse se soit fondue dans la préparation.

  • Faites un puits au centre, ajoutez le mélange fécule + eau (mélangé une nouvelle fois avant de verser), le rhum, 15 ml de lait et mélangez avec un fourchette dans un premier temps puis continuez à la main jusqu'à pouvoir former une boule de pâte légèrement collante et qui se tienne, sinon ajoutez 5 à 10 ml de lait supplémentaire en deux fois, pour ma part 20 ml ont suffit. 

  • Filmez la boule de pâte et réservez au frais 45 minutes.

  • Déposez la boule de pâte sur un plan de travail fariné ou une feuille de papier cuisson et abaissez la pâte sur environ 3 à 5 mm d'épaisseur. 

  • Découpez des formes avec des emporte-pièces, si vous n'en avez pas, vous pouvez utiliser un petit verre retourné par exemple. Faites une boule de pâte avec les chutes et réservez.

  • Déposez les biscuits au fur et à mesure sur une feuille de papier cuisson si vous aviez choisi de fariner votre plan de travail. Dans un petit ramequin, versez le sucre glace et ajoutez un tout petit d'eau ou de lait (env. 1/3 de c. à café) et mélangez, vous devez avoir une préparation homogène liquide mais très dense, assez pâteuse. 

  • Badigeonnez le dessus des biscuits avec un pinceau ou le dos d'une cuillère ou un couteau à plat par exemple. Saupoudrez tout de suite de vermicelles pour qu'ils accrochent au glaçage. 

  • Enfournez à 180°c pour 10 à 15 minutes, surveillez bien la cuisson, ils doivent être juste dorés.

  • Transférez les biscuits sur un grille pour les laisser tiédir.

  • Avec la boule de pâte restante, recommencez en l'abaissant avec un rouleau, etc.

  • Dégustez et, si vous ne les avez pas tous dévorés, vous pouvez les conserver dans une boite en métal, en verre ou hermétique jusqu'à une semaine (testé, si si 😉).


💪 Valeurs nutritionnelles approximatives (pour un biscuit): 31 kcal (5,7 g glucides ; 0,4 g protéines ; 0,7 g lipides)


--> Si vous réalisez l'une de mes recettes, n'hésitez pas à m'envoyer une photo que je partagerai dans mon album dédié sur Facebook, me tagger sur Instagram avec #cookalife et @cookalife_bymaeva , vous pouvez aussi laisser un avis sur les recettes épinglées sur Pinterest que vous avez essayées !




Envie d'essayer cette recette ? Epinglez-la ! :-)





Avec cette recette, je participe au 1ère thème de l'année Paie ta galette ! du défi Compile-moi une menu, un rendez-vous mensuel organisé par Nath Une cuisine pour voozenoo et Sandra Encore un gâteau.





14 commentaires:

  1. Merci pour ce petit voyage culinaire. Je peux en prendre 2, ceux dont tu as la préférence, avec le glaçage avant cuisson. Curieux mais tu as l'air de les avoir appréciés. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie, je partage volontiers ce voyage gourmand ! Et oui, comme quoi, ils ont donné un beau rendu finalement, tu as de la chance, il m'en reste tout juste 2-3 ! ;-) Bises

      Supprimer
  2. Un régal ces petits sablés aux belles saveurs, ils seront parfaits avec une tasse de thé! je te souhaite une très belle et douce année 2018

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Muriel ! Ravie qu'ils te plaisent, bonne année à toi également :-)

      Supprimer
  3. J'adore !!! Tu nous fais faire un magnifique voyage avec des traditions peu connues. C'est une très belle découverte. Merci Maéva... et moi je repars avec quelques biscuits car je suis toujours sage :D
    Je te souhaite une très bonne année et qu'elle continue à nous remplir de gourmandise.
    Bisous
    Nath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup Natly !! :-) Contente de t'avoir fait voyager sur la balai de la Befana ^_^
      Belle année à toi aussi, bises

      Supprimer
  4. Quelle belle idée Maeva , pour fêter l' Épiphanie tes biscuits doivent être un véritable délice .Bravo .Bisous .maggy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maggy, et oui ça change un peu, ravie que ça te plaise :-) Bises

      Supprimer
  5. Oh, on dirait les petits sablés de mon enfance. Ils ont l'air absolument délicieux! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ?! :-) Je confirme, ils sont divins ^_^ Merci Delphine !

      Supprimer
  6. La petite légende est vraiment adorable !
    Ça donne encore plus envie de goûter à ces sablés :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi ce qui m'a plu et qui change de notre traditionnelle galette des rois, merci Camille ;-)

      Supprimer
  7. Ces petits sablés sont à croquer...

    RépondreSupprimer

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou me dire ce que vous avez pensé de cette recette !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...