mardi 29 avril 2014

Clafoutis tomates cerises, chèvre frais & courgette

Préparation : 15 à 20 min
Cuisson : 30 min



   En faisant du tri dans d'anciens magazines Avantages, auquel je suis abonnée, et notamment les pages recettes, dans lesquelles je trouve souvent une recette originale à tester, je suis tombée sur cette recette de clafoutis, je ne suis pas sûre d'avoir déjà mangé un clafoutis salé - du moins je ne m'en souviens pas - mais ce soir, quelle belle découverte gustative !! 




  Je n'avais jamais cuisiné le chèvre frais, j'ai bien aimé le goût pas trop fort qu'il donne au clafoutis ainsi que sa texture, de bonnes tomates cerises parfumées et surtout la touche d'originalité, la muscade et la cannelle. Tout ceci donne un résultat si savoureux que l'on aurait bien voulu en avoir une double part chacun ! 


  Pas d'hésitation pour ce clafoutis dont la seule "graisse" réside dans les œufs et la crème liquide et est bien plus léger qu'une tarte alors foncez, vous serez bluffés par ses saveurs !





Pour 2 personnes (en plat) ou 4 personnes (en petite entrée) , il vous faut : 

- 1 courgette (longue ou ronde)
- 10 à 15 tomates cerises
- 200 g de chèvre frais en pot (type Petit Billy)
- 1 petit bouquet de ciboulette (ou de la ciboulette surgelée déjà ciselée)
- 3 œufs
- 15 cl de crème liquide entière (30% MG)
- 3 pincées de noix de muscade
- 1 c. à thé bien bombée de cannelle en poudre
- sel et poivre



  • Préchauffez votre four à 180°c (th. 6) si besoin.


  • Commencez par beurrer un moule à gratin. Émiettez le chèvre frais et répartissez-le au fond du plat.


  • Lavez et coupez les tomates cerises en deux, puis disposez-les, chair vers le bas, sur le chèvre.


  • Lavez et brossez la courgette (avec une petite brosse alimentaire ou une brosse à dents que vous réservez à la cuisine), pas besoin de la peler. Coupez les extrémités puis coupez-la en julienne fine (en petites lamelles très fines), puis répartissez dans le plat.


  • Si vous utilisez de la ciboulette fraîche, lavez-la et ciselez-la puis parsemez sur les légumes et le chèvre. Si vous utilisez de la ciboulette surgelée, saupoudrez directement dans le plat puis salez légèrement.


  • Dans un grand bol, battez les œufs avec la crème liquide, la muscade, la cannelle, du sel et du poivre, puis versez dans le plat à gratin. -> Petite astuce pratique : versez d'abord dans un récipient à bec verseur, l'appareil sera plus facile à verser uniformément dans le plat.


  • Enfournez pour 30 min, le clafoutis ne doit plus être tremblant dans le plat, sinon éteignez le four et laissez finir de cuire 2 à 3 min, porte fermée (mais ne l'oubliez pas!)


  • Dégustez tiède accompagné d'une bonne salade verte !




lundi 28 avril 2014

Taboulé rose & vert

Préparation : 15 à 20 min
Repos au frais : 2 à 3 h


   Il me restait quelques radis que je voulais intégrer dans une salade pour changer un peu des radis que l'on mange à la "croque au sel". Et je suis tombée sur cette bonne idée de salade fraîcheur à base de semoule, de concombre et de radis sur le site de Chef Nini, ça change du taboulé classique et ça permet de manger des radis et du concombre autrement ;) Une entrée idéale pour les chaudes journées d'été!







Pour 4 personnes, il vous faut : 

- 200 g de semoule
- une vingtaine de radis roses
- un petit concombre
- le jus d'un citron
- quelques feuilles de menthe
- 6 c. à soupe d'huile d'olive
- sel et poivre



  • Commencez par faire cuire la semoule selon les indications inscrites sur l'emballage. Après cuisson, égrainez-la à la fourchette, versez-la dans un saladier et assaisonnez du jus de citron, de l'huile d'olive, de sel et de poivre.


  • Lavez les radis, coupez les extrémités puis coupez-les en dès et ajoutez à la semoule.


  • Si votre concombre est bio, pas besoin de le peler, sinon ôtez-lui la peau et coupez-le en dès également et ajoutez à la salade.


  • Ajoutez les feuilles de menthe finement ciselée, mélangez bien et réservez au frais pendant 2 à 3h.


  • Sortez le taboulé 10 min avant de servir et rectifiez l'assaisonnement si besoin.




samedi 26 avril 2014

Brioche tressée fourrée aux pommes

Préparation : 20 à 30 min
Repos (temps de pousse) : 2 h + 45 min
Cuisson : 20 à 30 min



   Quelques pommes sur les bras à écouler et une envie de brioche... alors direction mes sites/blogs favoris puis Google images... Pour moi, le plaisir du palais commence tout d'abord par le plaisir des yeux et il y a une image qui m'a donné envie d'en savoir plus, je suis tombée sur la recette de cette jolie brioche tressée fourrée aux pommes et je m'en suis donc inspirée !





  Choisissez de bonnes pommes savoureuses et pourquoi pas en variant les sortes (comme des Golden ou Pink Lady qui se tiennent à la cuisson et des Canada ou Boskoop qui fondront délicatement pour se transformer en légère compotée), votre brioche n'en sera que meilleure !



Pour une brioche familiale d'une dizaine de tranches , il vous faut :


La brioche :

- 350 g de farine
- 1 sachet de levure sèche de boulanger (soit 5 à 7 g)
- 30 à 50 g de sucre
- 1 c. à café de sel
- 1 œuf + du lait -> 20 cl au total
- 75 g de beurre ramolli

- 1 jaune d’œuf + un peu d'eau pour la dorure (facultatif)

- sucre en grains / sucre perlé (pour la déco)


La garniture :

- 3 à 4 grosses pommes sucrées (j'en ai mis 5 petites mais je trouve que ce n'était pas assez)
- 3 c. à soupe de sucre en poudre ou cassonade
- 2 à 3 c. à café de cannelle (ou 1 c. à café d’arôme de vanille naturel si vous préférez)
- un peu de beurre


  • Commencez par sortir votre beurre coupé en morceaux une dizaine de minutes à l'avance pour qu'il ramollisse.


  • Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sel et le sucre/la cassonade puis faites un puits au centre.


  • Dans un verre mesureur, versez l’œuf et ajoutez du lait pour atteindre 20 cl, mélangez légèrement et versez dans le puits. Ajoutez le beurre ramolli coupé en morceaux et mélangez à l'aide d'une cuillère/spatule en bois puis continuez à la main et pétrissez pendant 10 min --> n'hésitez pas à saupoudrer régulièrement un peu de farine sur vos mains ou sur la pâte si celle-ci est trop collante.


  • Transférez la boule de pâte dans un autre saladier légèrement beurré, couvrez d'un torchon propre humide et laissez pousser pendant 2h dans un endroit à l’abri de l'air et plutôt au chaud (un four préchauffé à 50-100°c par exemple) afin d'obtenir une boule de pâte du double du volume.


  • Pendant ce temps, pelez et coupez les pommes en morceaux puis faites-les revenir dans une noix de beurre dans une poêle avec le sucre/la cassonade et la cannelle ou la vanille. Laissez cuire en remuant de temps en temps jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées puis réservez.


  • Quand votre boule de pâte a bien levé, placez-la sur une surface farinée et dégazez-la (faites sortir l'air) en appuyant avec la paume de la main et étalez-la sur une surface farinée avec un rouleau à pâtisserie en rectangle. Au centre, déposez les morceaux de pommes puis découpez la pâte et repliez-la comme ici en images.


  • Déposez la brioche sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson, recouvrez-la du torchon et placez au chaud à l'abri de l'air à nouveau pour la laisser pousser 30 à 45 min (voire 1h si besoin).


  • Préchauffez votre four à 180°c (th. 6), si besoin.


  • Dorez la brioche avec le mélange jaune d’œuf et eau si vous le souhaitez, saupoudrez de sucre en grains/sucre perlé et enfournez pour 20 à 30 min selon la puissance de votre four, elle doit être bien dorée.


  • Laissez tiédir avant de déguster (telle quelle ou avec un filet de sirop d'érable ou de sirop d'agave).


--> Si vous ne mangez pas tout le jour-même, vous pouvez la conserver dans un placard, recouverte de papier cuisson et d'un torchon ou bien la congeler pré-tranchée dans un sac congélation.





Cranachan , dessert écossais (souvenir du Salon du Blog Culinaire , Paris 12 avril 2014)

Préparation : 20 min
Cuisson : 15 à 20 min
Repos au frais : plusieurs heures



   Le Cranachan est un dessert traditionnel écossais à base de crème fouettée, whisky, miel de bruyère, framboises fraîches et flocons d'avoine toastés et macérés au préalable dans du whisky.


  De tradition, chaque ingrédient est placé à table pour que chacun puisse se servir et assembler son dessert. A l'origine, le Cranachan était un dessert estival qui se dégustait au moment des vendanges, de nos jours, il se déguste toute l'année ou pour les occasions.


  J'ai découvert ce dessert au Salon du Blog Culinaire il y a deux semaines, c'est Céline du blog L'Heure du Cream qui le proposait à sa façon, avec un granola maison à la place des flocons d'avoine et une crème composée de crème liquide fouettée et de yaourt à la grecque avec une touche de vin rosé (puisque c'était le thème du stand Lidl sur lequel elle officiait). 


  J'ai décidé de garder sa version car j'ai aimé son granola maison (alors que je ne suis pas du tout fan de noisettes) et j'ai ajouté un peu de rhum à la crème mais j'avoue que j'avais aimé la version au rosé qui donne un peu plus de fraîcheur, malheureusement nous n'avons pas de vin à la maison, donc à voir par quoi on pourrait le remplacer pour ceux qui n'aiment pas le vin par exemple.


  Et vous quelle version préparerez-vous, la version écossaise traditionnelle ou la version granola de Céline ? ;)


Pour 4 à 5 grandes verrines ou 8 à 10 petites , il vous faut : 


Pour le granola

- 70 g de beurre
- 2 c. à soupe de miel
- 100 g de flocons d'avoine (au rayon des céréales)
- 50g de noisettes entières ou déjà concassées
- 50 g de cassonade
- 45 g de farine



Pour la crème et les framboises

- 350 ml de crème entière liquide
- 150g (un pot) de yaourt à la grecque
- les grains d'une gousse de vanille grattée ou 1 c. à café d'arôme de vanille naturel
- 4 à 5 c. à soupe de vin rosé doux ou 2 c. à soupe de rhum brun ou 2 à 3 c. à café de whisky

- 300 à 350 g de framboises fraîches ou surgelées

- du sucre glace
- quelques cuillerées de miel



  • Préchauffez le four à 160°c (th. 5-6).

  • Dans une petite casserole, faites fondre le beurre avec le miel.

  • Pendant ce temps, commencez par concasser les noisettes si elles sont entières. Pas besoin de robot pour ça, il suffit de les mettre dans un sac congélation puis dans un torchon et de taper (pas trop fort non plus) avec un marteau ou quelque chose d'assez dur pour les concasser de la taille qui vous convient.

  • Dans un saladier, mélangez les noisettes concassées avec les flocons d'avoine, la cassonade et la farine et ajoutez d'un coup dans la casserole hors du feu et mélangez bien avec une cuillère ou une spatule en bois jusqu'à ce que vous ayez un mélange assez homogène.

  • Étalez le granola sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson et enfournez pour 15 à 20 min, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce qu'il soit bien doré puis laissez tiédir hors du four.

  • Montez la crème liquide en crème fouettée avec un batteur électrique (ou un fouet et une bonne huile de coude!) quand elle est assez ferme, ajoutez le yaourt à la grecque, le sucre glace, la vanille et le rosé/l'alcool/la boisson de votre choix.

  • Écrasez une poignée de framboises en purée puis passez-les au tamis pour retirer les grains. Versez le coulis obtenu et puis disposez quelques framboises (entières ou légèrement écrasées) au fond de chaque verrine.

  • Ajoutez une couche de crème sur les framboises puis parsemez de granola émietté (vous pourrez conserver le reste dans une boite hermétique). Si vous utilisez de grande verrine, recouvrez d'une couche de framboises/crème/granola puis terminez par un filet de miel.

  • Conservez quelques heures au frais, la crème deviendra plus mousseuse -  mais vous pouvez aussi les servir immédiatement.






vendredi 25 avril 2014

Compte-rendu du Salon du Blog Culinaire : une journée à Paris, 3ème édition (12 avril 2014)

   Deux semaines plus tard, il est enfin temps de vous raconter la journée que j'ai passée au Salon du Blog Culinaire : la 6ème édition mais la 3ème seulement à Paris car le Salon se tient par tradition à Soissons, ville du siège du site Web et magazine 750grammes, qui organise ce salon... et donc le 1er pour moi étant donné que mon blog culinaire fêtera bientôt sa 1ère année d'existence ! :)


Arrivée à la galerie Nikki Diana Marquardt avant l'ouverture à 9h15 et repartie à 19h à la fermeture du salon, une longue journée donc, riche en conseils et en découvertes : de préparations, d'association de saveurs, de produits mais aussi du dernier Olympus !





Un badge personnalisé avec notre prénom et le nom de notre blog nous est remis ainsi qu'un coupon permettant de repartir avec un petit sac de goodies, chouette!









Petit-déjeuner d'accueil, boissons chaudes et viennoiseries puis petit tour des différents stands en attendant l'heure du 1er atelier auquel j'ai choisi d'assister sur la pâte à choux.





     Découverte d'une sélection d'épices que propose Terre Exotique à travers différentes dégustations, telles que :





- du fromage tête de moine et dès d'emmental relevés au mélange Dukkah




-un velouté de champignons sauvages au diamant de sel truffe







- une bouchée saumon fumé, crème et mélange du trappeur









- des tomates cerises à la fleur de sel aux épices grillées










Quelques épices sucrées, telles que du sucre noir du Japon, de la pâte de pistache, du pralin, ou encore du sucre d'érable.








11h, atelier "les secrets de la pâte à choux" au stand de 750 grammes sur la mezzanine, avec le Chef Claude qui nous révèle ses astuces, ses techniques, nous montre les différentes formes qu'il est possible de réaliser, et surtout nous indique ce qu'il ne faut pas faire pour des choux inratables ! 



   Je pensais tout savoir sur la pâte à choux mais j'en ai encore appris, comme une envie de refaire des chouquettes bientôt ou de m'essayer aux choux salés pour accompagner un plat et appliquer tous ses bons conseils :)





12h, atelier "photographie culinaire" au stand Olympus, pour lequel on nous confit le petit dernier de la marque, le OM-D E-M10, petit par la taille oui, beaucoup plus petit qu'un reflex numérique mais ultra... ultra performant et moderne ! 






  Si j'avais le budget, je foncerais car cet hybride fait tout ce qu'on a toujours rêvé de faire ou presque, écran tactile numérique modulable, mise au point et déclenchement immédiat avec un simple appui du doigt sur l'écran tactile, possibilité de relier en wi-fi une tablette qui fera office de télécommande, viseur numérique automatique, filtres intégrés (comme sur les photos suivantes), et j'en passe... 




  Prise en main, astuces et conseils et en plus on nous laisse repartir avec la carte mémoire (et l'appareil? Non? Dommage... :-p ) Atelier intéressant... et qui met l'eau à la bouche !







13h, c'est l'heure du déjeuner des blogueurs puisque chaque participant était prié d'amener l'une de ses créations, ce qui a permis de goûter à plein de bonnes choses salées ou sucrées.




  J'ai d'ailleurs goûté, entre autres, un pain de thon excellent, je ne connaissais pas mais il faut absolument que je trouve une bonne recette car je ne me souviens malheureusement pas qui l'avait préparé (sous forme de mini cakes individuels, je pense même en avoir mangés trois! ^_^ )



















14h, les ateliers reprennent alors direction le stand Lidl pour une recette en live de Céline du blog L'Heure du Cream : une guimauve pamplemousse en coque de chocolat, moelleuse, goûteuse, et ce petit peps qu'ajoute le pamplemousse, une belle dégustation (que ce soit pour la guimauve nature ou surmontée de sa coque en chocolat) !




















Et sinon, en attendant le prochain atelier ou la prochaine démo, on pouvait déguster différents rosés (en vente dès le mois prochain à l'occasion de la foire aux vins rosés) ou des petites verrines aux fruits rouges (également en vente dans les magasins Lidl).



 ou bien encore se délecter des délicieuses préparations du chef Charles Soussin et de son équipe au stand des Fruits & Légumes frais (Interfel) qui nous faisait déguster les premières gariguettes dans un DE-LI-CIEUX smoothie ou encore des radis ou asperges blanches (crues, oui crues!) tout simplement en salade avec un sublime assaisonnement (aujourd'hui, j'ai d'ailleurs acheté des radis et asperges blanches pour retester cette petite assiette d'asperges crues tellement ça m'a bluffée!).



 (oui, au milieu, c'est bien ma drôle de tête en train de goûter les bluffantes asperges blanches crues en salade! ^_^ )



 Au stand Puget, on pouvait en apprendre un peu plus sur les huiles d'olives de la marque avec un oléologue, déguster un étonnant sorbet framboises - au subtil goût d'huile d'olives - aux éclats d'olives noires, réalisé avec la dernière née, la Fruité Noir (en vente dès le mois prochain en édition limitée et bouteilles numérotées). J'ai également assisté à la 2ème battle olives noires vs olives vertes de la journée, 2 blogueurs/ses s'affrontaient sur un produit imposé en commun et devaient réaliser des bouchées à base de cet ingrédient et d'huile d'olive, on était invité à déguster et voter sur Twitter.







16h, une animation commence au stand Puget, un gâteau au chocolat à l'huile d'olive et sa ganache au chocolat & thym, le "Choc'olive et thym" réalisés par Christelle du blog Les petites douceurs de Cricri, j'adore l'huile d'olive et j'aime beaucoup le moelleux à l'huile d'olive et aux framboises alors je suis curieuse de voir le résultat avec du chocolat. L'huile d'olive est très subtile - trop subtile pour moi :-p - mariée au chocolat mais la ganache chocolat & thym est intéressante, une bonne idée ce gâteau, surtout quand on sait que l'huile d'olive est quand même meilleure pour le santé que le beurre ! ;-)





17h, retour au stand Lidl pour la démo en live de la recette du Cranachan, un dessert écossais que Céline du blog L'Heure du Cream à nouveau revisite pour une version "rosé" (en adéquation avec le thème du stand Lidl ;-) et même moi qui ne suis pas fan de noisettes, ce granola maison était excellent et il faudra que je tente ce dessert aux framboises très prochainement !





18h, direction l'atelier "cuisine du monde" pour une recette de gnocchi aux deux sauces italiennes, sauce aux tomates cerises & basilic et sauce pesto faits maison ! C'est la très chaleureuse Silvia du blog Savoirs & Saveurs (que vous aurez peut-être déjà vue en tant qu'hôte dans la dernière saison de Norbert & Jean le défi, lors d'un défi revisitant la paaasta)


Et bien la dégustation de quelques gnocchi m'aura réconciliée avec ce plat, je pense que jusqu'à présent, je n'avais pas du en manger de "bons" (même au restaurant) car j'étais toujours calée au bout de 4 ou 5 gnocchi, là j'aurais pu tous les manger je crois tellement ils étaient moelleux, légers et savoureux !! Et puis cette sauce tomate et ce pesto faits maison (si rapide et simple à faire : basilic, huile d'olive, parmesan, pignons de pain...), à essayer d'urgence à la maison en essayant de bien reproduire la technique qui donne la jolie forme aux gnocchi avec la fourchette !


   Cette journée se termine par une tombola grâce aux cartes de visite des blogueurs - et bulletins de participation pour ceux qui n'en avaient pas - déposés dans une urne. Malheureusement ma carte de visite n'a pas été tirée au sort, bien dommage car de jolis lots avaient été mis en jeu : abonnement au magazine 750 grammes, robots Kenwood (seul partenaire que je n'ai pas cité car je n'ai assisté à aucun de leur atelier, n'ayant pas les moyens de m'offrir un robot culinaire, je préfère ne pas être frustrée ^_^ ), paniers garnis Puget, coffrets Terre Exotique, une cave à vin par Lidl, un appareil photo Olympus et d'autres encore... 




   Une belle et longue journée riche en rencontres, découvertes et dégustations, cela grâce à l'organisation de l'équipe de 750 grammes et des partenaires de la journée, il n'y avait pas moins de 7 ateliers/démonstrations chaque heure, toute la journée. Et en prime, chaque blogueur a pu repartir avec un sac de goodies bien sympa !





Et il parait que le salon annuel qui a lieu à Soissons est encore plus gigantesque avec encore plus de partenaires et d'ateliers... Plus qu'à réserver le weekend du 14 au 16 novembre pour le Salon du Blog Culinaire, 7ème édition !



Crédit photos : la majorité des clichés de ce billet ont été réalisés par Sylvain Bertrand, le photographe de cette journée.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...